Juillet 2016 – Retour sur : Lud’été

Home/Actualités/Juillet 2016 – Retour sur : Lud’été

Juillet 2016 – Retour sur : Lud’été

Mensa France organise deux rassemblements annuels permettant à des membres venus de toute la France (voire au-delà) de se rencontrer autour d’activités diverses durant un semaine, l’un en hiver en bord de mer (Lud’hiver) et l’autre en été à la montagne (Lud’été), question de budget…

La participation est très variable, de quelques dizaines de membres en hiver à plusieurs centaines en été.

La dernière édition de Lud’été, a ainsi rassemblé à Tignes près de 450 participants de tous âges (membres de Mensa et leur famille).

Outre les activités proposées par la station, il y avait tout au long de la semaine plus d’une centaine d’activités, d’intérieur comme d’extérieur, intellectuelles ou physiques, ludiques ou sérieuses mais toujours conviviales, proposées par les membres pour les membres et leurs familles : jeux, conférences, sports, chorale, ateliers de danse ou instrumentaux, groupes de parole, théâtre d’improvisation, soirée cabaret, café philo, rallye, concerts…

Si tout cela vous paraît encore abstrait, voici le témoignage d’une famille ayant participé à la dernière édition :

“Lud’été, ça devrait être remboursé par la Sécu…”

…bien que cela ne coûte pas bien cher aux participants.

En ce qui nous concerne, c’est une vraie thérapie, une cure de bonne humeur, un bain de jouvence émotionnel, de quoi recharger ses batteries pour toute une année (et on en a tous bien besoin) et même, je l’ai entendu dire “les vacances idéales” pour certains !!

Nous, c’est Emmanuel et Anne, 45 ans, et nos enfants de 9 ans et 5 ans.

Cette année, Tignes nous a vraiment déroulé le tapis rouge.

C’est seulement notre 2ème Lud été et nous sommes déjà accros tous les quatre !

C’est le sentiment de se retrouver comme en famille, de pouvoir échanger, exprimer sa pensée sans avoir à réexpliquer vingt fois, les M’s comprennent d’emblée ce que vous voulez dire, c’est vraiment agréable de s’incruster dans n’importe quelle conversation en se sentant bienvenu sans que personne ne vous regarde de travers, de quitter rapidement ladite conversation sans que personne n’y trouve rien à redire, de “zapper” d’une conférence à un groupe de parole, d’une activité de création manuelle à un café philo ou des jeux mathématiques…

Nous regrettons juste de ne pas avoir le don d’ubiquité tant il existe d’activités passionnantes à faire, pour tous les goûts et tous les âges. Notre fils nous a dit:

“J’adore Lud’été et les activités Mensa car j’y retrouve des gens comme moi, comme nous, et cela me rassure, je m’y sens bien”.

Enfin un moment dans l’année où l’on peut “baisser la garde, laisser tomber son armure”, où on peut parler sans tabou de la précocité des enfants et du haut potentiel sans jugement.

Nos enfants ont proposé une activité manuelle, cela les a aidé à se prendre en charge, à grandir et ils ont reçu des félicitations des participants et des retours gratifiants et vraiment “bons” pour le moral et la confiance en soi.

Nous avons fait cette année de très belles rencontres, des personnes de tous âges, de toutes régions et de toutes conditions, nous avons pleuré, nous avons beaucoup ri, nous avons fait des choses inhabituelles comme une bataille de boules de neige en plein mois de juillet, ne pas allumer une seule fois la télé en une semaine car nous n’en avions ni le temps ni l’envie, nous avons (grande première aussi pour nous) animé un groupe de parole sur les parents d’enfants précoces qui nous a apporté bien plus que ce que nous imaginions au départ et qui fut très riche en émotions et en belles rencontres, car comme disait très sagement mon grand-père : “le réconfort du malheureux c’est de rencontrer son semblable”.

Les jeux de société le soir étaient l’occasion de belles parties de rigolade ou de concentration intense, et nous avions bien du mal, chaque soir, à “arracher ” les garçons à leurs copains tard dans la soirée, pour aller se coucher.

Le concert de rock en fin de semaine fut un beau moment de partage, de même que la soirée dansante qui s’ensuivit. Le lever du lendemain matin s’est opéré au “radar” et il a bien fallu se dire au revoir et reprendre la route…

Un peu (beaucoup) de nostalgie s’empare de nous quatre au retour à la maison… un peu comme après une chouette colonie de vacances lorsque nous étions petits ; au beau milieu des bagages, du linge sale et des lessives (oui, dépêchons-nous, ça ne sent pas très bon) … vous nous manquez tous déjà, vivement l’été prochain et Lud’été 2017 !!!

Si vous hésitez encore à y participer, alors, n’hésitez plus, foncez !

Nous serions heureux de lire vos témoignages, n’hésitez pas non plus.

2016-12-19T21:51:43+00:00

About the Author:

Leave A Comment